Lanaudière… moutons, carottes, bâtons!

  • Accueil
  • > D'ici et dans mon assiette
  • > De jour comme de nuit, mieux boire et mieux rêver avec des « thés » d’ici…Bienvenue en Matawinie, à la Capitainerie

24 mars, 2008

De jour comme de nuit, mieux boire et mieux rêver avec des « thés » d’ici…Bienvenue en Matawinie, à la Capitainerie

Classé sous D'ici et dans mon assiette,Une écologie inclusive... — Marie-Odile Lebeau @ 21:14

Le jour, à la Capitainerie  La nuit, à la Capitainerie

La Capitainerie constitue l’une des  haltes du circuit de la Ligne du Promontoire  (voir le lien). De petits groupes de formation viennent s’y ressourcer à l’occasion de séjours organisés dans le cadre des visites de jardins. Ils s’y désaltèrent autour d’un « thé » local qui n’a rien à voir avec le camelia sinensis (le thé à proprement parler, qui nous vient d’Asie) et n’en est pas moins délicieux et salutaire. Les produits utilisés sont purs et frais, généreusement prodigués par l’environnement immédiat. Celui-ci, aménagé avec économie,  pullule de beautés utiles, naturelles ou cultivées.

C’est l’occasion rêvée de se retrouver plus dépaysé et ancré à la fois, en savourant l’alliage hétéroclite d’artéfacts et de productions artisanales qui se retrouvent rattachés avec sens et modestie dans leur intégration au lieux… En font partie les plantes du jardin et des alentours entrant dans le bouquet de feuilles et fleurs fraîches infusé sur place, selon les parfums du moment… Parmi les plus fines sélections entrant dans les préparations de « thé local », citons les espèces de prédilection: la monarde, monarda didyma  (« thé d’Oswego »); la menthe à feuilles rondes, mentha rotondifolia; l’hysope faux fenouil, agastache foeniculum; le thym citronné, thymus citriodurus; la mélisse citronnelle,  melissa officinalis  et le cerfeuil musqué, anthriscus cerefolia. Certaines herbes sont cultivées dans la partie « toit végétal intérieur » du Chalet-Serre (voir le lien). Le baume du Canada, mentha canadensis, est cueilli à l’orée du ruisseau voisin… 

Vous croirez qu’on vous mène en bateau par les proportions fantaisistes de la Capitainerie et son ambiance curieuse d’Arche de Noé moderne aux couleurs à la fois locales et exotiques. Ce qu’on y préserve ne se limite pas à un amour de la vie illimitée sous toutes ses formes, c’est aussi le culte du savoir faire en tout petit, et de le faire « bien » et avec « rien ». Hors des thèmes et morales du bien et des richesses, ce lieux dédié à l’expérimentation sur des aménagements réduits et libres veut permettre qu’émotion et arts de vivre s’y goûtent différemment…

La Capitainerie est avant tout le prétexte à pousser plus loin et concrètement l’exploration d’une liberté et d’une fantaisie de l’ordre de celles qui habitent les roulottes gitanes. Cet univers a mis l’ancre chez nous pour très longtemps et les aménagements et le décor créés nous mènent à réfléchir autour de thèmes bien d’actualité relevant de nos interrogations pratico-pratiques d’habitants des contrées froides: ici  qualité de vie  rime davantage avec organisation et sédentarité… que ce soit pour un court ou long séjour! L’habitacle est donc solide, empreint d’un certain luxe de confort et commodités, et enraciné dans son propre coin de jardin…

Marie-Odile Lebeau

Laisser un commentaire

SAINT YAN infos |
prince zone |
Edouard Chammougon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DAROU L ISLAM
| ENSEMBLE ET DROIT
| Faut-il considérer internet...